10 octobre 2007

Crépuscule baptistaire

Dans le bois, l'air s'est raréfié comme aspiré par la folie du crépuscule. Elles s'aveuglent dans la communion de leurs âmes et oublient... oublient le temps qui avance... oublient leurs peurs. Elles sont belles mes soeurs, tellement animales, enivrées de l'ambroisie de Tantale. Tellement transparentes, sans crainte apparente... et sans défense à cette instance... Je les protégerai... contre elles-mêmes, contre eux... si vilainement humains... de lui, mon jumeau, si cruellement... [Lire la suite]
Posté par thiotemis à 12:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]